Centrale à béton Edycem

devisu-edycem
devisu-edycem
devisu-edycem
devisu-edycem
devisu-edycem
devisu-edycem
devisu-edycem
devisu-edycem
devisu-edycem

Quel est le rôle d’une centrale centrale à Béton ?
Une centrale à béton, disons grossièrement que c’est une énorme bétonnière, son rôle est de produire du “béton prêt à l’emploi”, c’est-à-dire prêt à être coulé. L’activité principale d’une centrale à béton est donc d’alimenter des camions malaxeurs, ou camions-toupies, qui vont ensuite livrer les chantiers . Pour remplir cette mission la centrale dispose d’un matériel de contrôle permettant un dosage précis des bétons en fonction des commandes.

Dans la même journée, un chef de centrale peut avoir à préparer du béton pour le dallage d’une usine, pour les trottoirs d’un village, ou encore pour le jardin d’un particulier.

Pour lancer la fabrication de ces différents bétons, le chef de centrale dispose d’un “catalogue formule” intégrées dans l’automate de la centrale par le service qualité d’Edycem. En fonction de la demande il devra proposer la formule adaptée.

Pour vous donner une idée, un “catalogue formule” comme celui de notre centrale de Biganos comprend plus ou moins 500 références de béton et sur un mois nous pouvons produir jusqu’à 200 formules de bétons différentes !


Comment s’organise le fonctionnement d’une centrale à Béton ?
Vous l’avez compris, dans notre travail, tout est affaire de dosage, la centrale s’organise donc autour du matériel de pesée et du malaxeur, dans lequel va se faire le mélange du béton. Si l’on schématise, le béton c’est de l’eau, des granulats et du ciment, plus certains adjuvants qui améliorent ses capacités.

Les granulats sont d’abord acheminés par camion-benne dans ce qu’on appelle une trémie de réception. Un tapis roulant permet ensuite de les déverser dans de grands entonnoirs appelées trémies de stockage. Ici il y a six trémies, permettant de combiner des granulats de type et de dimension différentes. Ces trémies peuvent s’ouvrir pour déverser leurs granulats sur un nouveau tapis roulant sur pesons appelé tapis peseur. Comme son nom l’indique le tapis peseur permet de peser et donc de doser les différents types de granulats avant de les envoyer vers le malaxeur. À l’intérieur du malaxeur les granulats sont mélangés à l’eau, au ciment et aux adjuvants. Les camions viennent ensuite s’alimenter directement en béton frais sous le malaxeur.


Peut-on avoir une idée schématique de la recette du Béton ?
Grosso modo 1 m³ de béton pèsent 2,35 tonnes. Sur ces 2,35 tonnes on va retrouver en moyenne 800 kg de sable, puis des graviers selon différentes coupures, environ 450 kg de petits graviers et 850 kg de gros graviers par exemple. Environ 250 kg de ciment, qui est l’élément coercitif qui va donner son liant au mélange et enfin, à peu près 125 litres d’eau. Les adjuvants sont importants mais représentent généralement de très faibles quantités, environ 0,5% du poids de ciment.

On trouve différents types d’adjuvants, les plastifiants, super-plastifiants, accélérateur de prise, retardateur de prise, entraîneur d’air, hydrofuge, etc. Leur rôle est d’améliorer une caractéristique particulière du béton. Les plastifiants par exemple augmentent la plasticité du béton, c’est-à-dire sa souplesse, sa capacité à s’étaler et à être modelé, les entraîneurs d’air eux vont répartir des microbulles d’air dans le béton et améliorer sa résistance à l’action du gel.


Quelle quantité de béton produit annuellement une centrale ?
En France les centrales à béton produisent généralement entre 15 000 et 50 000 m³ de béton par an. Une centrale comme la nôtre produit entre 30 000 et 35 000 m³ de béton par an. Dans des contextes urbains où le BTP est particulièrement actif, comme à Paris, certaines centrales extrêmement sollicités peuvent produire jusqu’à 100 000 m³ par an.

C’est intéressant d’évoquer ces quantités parce qu’elles contrastent avec la capacité des malaxeurs des centrales. Il y a trois tailles de malaxeurs, 1,5m³, 2,33m³, et 3m³. Il arrive que les centrales travaillent avec deux malaxeurs, on est donc sur une capacité de production de 1,5m³ minimum à 6m³ maximum (deux gros malaxeurs).

Cela permet de pointer que le béton prêt à l’emploi (BPE) est un matériau plastique et vivant, qui va devoir être rapidement mis en oeuvre avant de se figer. On le produit donc au fur et à mesure, en flux tendu, et on ne le transporte qu’en camion-toupie, pour pouvoir continuer de le malaxer tout au long de son acheminement vers le chantier.

Un camion-toupie a une contenance de 7m³. Un tablier de pont ça peut faire 400m³, et il faut le couler en une journée, ça vous donne une idée de l’importance de la logistique dans notre métier !


Quel est le rayon d’action d’une centrale ?
Le rayon d’action d’une centrale à béton est en moyenne de 30 km, c’est assez peu mais la distance est directement liée aux conditions de fabrication du béton. Entre le moment où l’ont déverse la première gâchée de béton dans le camion malaxeur, et le moment ou le béton va commencer à prendre, c’est-à-dire à se durcir, et à cesser d’être modelable, nous n’avons que deux heures, une centrale à béton doit donc nécessairement travailler en circuit court.


Entretien réalisé par USUS le 07 juin 2018, à la centrale à Béton Edycem de Biganos avec Le directeur de region Sud des centrales à beton du groupe HERIGE.

Biganos
2019

Entretien complet
pdf

© photo : Grégoire Grange
© vidéo : Usus